Prokovief et Wilhem Latchoumia sur sa lancée, ne sont pas les seuls que le célèbre conte de Cendrillon ait inspiré. On le retrouve en effet décliné dans tous les arts depuis sa popularisation en occident. Qui aurait dit que cette histoire allait faire tant de chemin, depuis son émergence, il y a fort longtemps, quelque part en Asie ?

Aux origines du célèbre conte de Cendrillon

A se fier aux historiens, les premières références d’un histoire semblable à celle de Cendrillon se trouvent dans l’antiquité et au IIIe siècle. Il y est question d’une chaussure dérobée à une esclave par un oiseau de proie. Déposée au pied du pharaon, ce dernier tomba en stupeur devant l’objet et s’enticha immédiatement de la belle à qui elle pouvait appartenir. Quelques siècles plus tard, aux IXe siècle, on retrouvera du côté de la chine, une histoire similaire. On ne sait pas si le conte a voyagé dans la tradition orale à partir du bassin méditerranéen vers des civilisations plus éloignées. Cela demeure tout à fait possible.

On retrouve en tout cas un récit similaire, dans le courant du moyen-âge. sous la plume de Mathilde de Morimont, noble du Haut-Rhin. Nous sommes à 500 ans de sa ré-écriture par Perrault qui ne l’a certainement pas invité de toutes pièces. Du reste en 1634, un auteur italien Giambattista Basile avait déjà mis au goût du jour une histoire présentant des similitudes avec ce qui allait devenir dans des temps plus moderne l’histoire de Cendrillon. Le conte ne fut pas le seul que le courtisan napolitain contribua à diffuser. Après lui, Grimm ou Perrault s’inspireront de son ouvrage de contes pour enfants pour écrire Cendrillon, le chat botté, Peau d’âne ou encore la belle au bois dormant pour ne citer que ceux-là.

Il faudra donc attendre un demi-siècle après l’italien, et 1697, pour que Perrault écrive son « Cendrillon ou la petite pantoufle de verre ». Certains experts sont de l’avis qu’il le fit sur la base de tradition orale mais il semble tout de même probable que ces dernières n’étaient pas sans relation avec les contes mis en forme par des auteurs précédents. Il n’est, du reste, même pas certain que Charles Perrault baptisa l’héroïne de ce conte. Quant à l’origine de son nom, il est, en apparence, issu d’un néologisme formé de «cendre» et «souillon», symbole de pauvreté et d’humiliation. Il serait inspiré du fait que la jeune fille se couche à même le sol, près de la cheminée et dans la cendre après une journée de travail éreintante.

Cendrillon sur la Scène classique

Cendrillon fut propulsé sur la scène de la danse et la musique classique traduit par le ballet en trois actes, composé par Sergueï Prokofiev, durant la Seconde Guerre mondiale. Il a été créé en même temps que trois arrangements de plusieurs pièces de ballet pour le piano. C’est cette oeuvre qui a servi de modèle au pianiste français Wilhem Latchoumia. Avant le XXe et au siècle précédent, l’histoire de Cendrillon avait déjà inspiré des compositeurs d’opéra ou de ballet : de Nicolas Isouard à Louis Duport en passant par Rossini.

En 1899, Une autre version de Cendrillon fut également présenté à l’Opéra Comique. Son compositeur Jules Massenet (compositeur français) fut largement salué même si la pièce ne connut pas de grandes reprises. La pièce de Prokofiev allait, quant à elle, connaître un tout autre destin. Présenté à l’automne 45 au théâtre Bolchoï, le ballet sera repris maintes fois et inspirera de nombreux chorégraphes. Le britannique Frederick Ahston s’en emparera en 46 pour proposer une version très onirique. Et quarante plus tard, à la fin des années 80, Rudolf Noureev, le reprend à son tour pour le faire entrer à l’Opéra de Paris en le modernisant. Sa version prend ses inspirations et son histoire dans le cinéma d’Hollywood des années 30 dont il est client. Cendrillon y a des rêves de star, et on y trouve de nombreuses références à des célébrités américaines qui à l’époque faisait la gloire du cinéma américain.

Maintes fois rejouée, le Cendrillon de Noureev s’exportera pour aller se donner jusque sous les feux des projecteurs d’Hollywood. Un bel hommage en retour et un beau succès pour le grand chorégraphe qui s’en était directement inspiré.

Cendrillon au Cinéma

Tandis que la jeune fille à la pantoufle de verre fait carrière à l’opéra, son double cinématographique crève les écrans. Dès les premiers pas du 7ème Art et son invention, elle est déjà là. En 1912, elle inspire à Georges Méliès sa Cendrillon ou la Pantoufle Merveilleuse. De nombreuses versions vont lui succéder, directement calquées sur l’histoire pou plus librement inspirées. En 1950, c’est au tour de Disney de s’attaquer au sujet et il fait entrer le conte de Cendrillon par la grand porte dans le monde de l’animation et des dessins animés.

Des balbutiements du cinématographe à la dernière version en date de 2015, Cendrillon ou ses dérivés auront connu plus de 35 adaptations à l’écran. Pour en dire un mot, la version de 2015, quant à elle, fait le chemin inverse de celle de 1950. Produite par Disney et réalisé par Kenneth Branagh, elle s’inspire, en effet, largement du dessin animé, pour cette fois, donner vie aux personnages dans la peau de vrais acteurs ( Richard Madden dans le rôle du prince et Lily James dans celui de Cendrillon ).

Cendrillon sur le marché des jeux vidéo

Sorti le 28 octobre 2005 sur GBA (GameBoy Advance) Le Bal Enchanté, est un jeu sur Cendrillon sorti par le label Disney Interactive. La société en a déjà plusieurs à son actif sur le sujet dont certains destinés à d’autres plateformes (PC notamment). Ce titre peut être joué en solo ou même à deux. Il cible clairement les publics les plus jeunes. On y croise les personnages phares et de nombreuses séquences empruntés au dessin animé Cendrillon et il s’agit, bien sûr, d’aider la jeune fille déshéritée à parvenir à sortir de sa triste condition.

Cendrillon palikA 2018 est un jeu vidéo otome (Visual Novel Otome) développé au Japon par la société Otomate. Il vise particulièrement le public féminin. Publié par Idea Factory, Cendrillon palikA se présente comme le tout premier projet de la marque pour se démarquer sur la Nintendo Switch. Dans ce jeu vidéo, Cendrillon est transposée au japon et à l’ère moderne, voire post-moderne.

S’il est question de pantoufle de verre, le fond de l’histoire est tout de même assez différent du conte tel qu’on le connait. Notamment, dans un Tokyo entièrement fait de verre, les habitants de la ville sont sujet à une malédiction qui peut les changer eux-même en verre s’ils quittent la ville. A noter que le jeu propose aussi des chemins différents et même deux fins possibles pour « contenter » tout le monde : une Happy End et une Merry Bad End. En dehors de ça, le jeu propose des graphismes très Mangas qui mettent le rose/violet à l’honneur.


Cendrillon dans l’univers des Casinos

Toujours dans le monde du divertissement et du jeu, mais pour aller vers des titres à destination de publics plus adultes, on retrouve même Cendrillon dans les jeux de casinos en ligne.

On peut mentionner, par exemple, Cinderella de Red Tiger Gaming. Publié en 2017, cette machine à rouleaux propose d’immerger les amateurs de jackpots dans l’univers du célèbre conte. Que l’on ne s’y trompe pas pourtant, nous sommes très loin ici de l’univers de Disney. Avec ses 20 lignes de paiement et ses bonus, cette machine à sous est bien un jeu de casino tout ce qu’il y a de plus sérieux. Si Cendrillon lui sert de décors et de divertissement, les gains possibles au bout sont bien réels et pas en jetons de verre.

Dans la même veine, on pourra encore citer le titre Cinderella Slot Game. Cette autre machine à sous fait partie d’un application développée par la société Huuuge Global, qui donne accès à quelque chose comme 50 bandits manchot vidéos. Cendrillon n’est d’ailleurs pas le seul personnage de contes que l’on peut y trouver. De nombreux titres présents dans cette application propose, en effet, de jouer, en compagnie de personnages issus de ses univers. Cela dit, de nos jours, pour qui aime jouer aux jeux des casinos en ligne, une grande partie des machine à sous déroule des univers connus en provenance de la littérature, des contes, des films de cinéma : Cendrillon est loin d’être la seul que les éditeurs du e-Gaming ait inspiré : Dracula, Doctor Jekill et Mister Hide, Jumanji, le Parrain, les personnage de la planète des Singes, etc… La liste est aussi longue que le nombre infini de machine à sous que l’on peut retrouver dans les meilleurs casinos en ligne.

En bref, après ce tour d’horizon, nous espérons que vous en aurez appris un peu plus sur l’origine et les déclinaisons de l’histoire de Cendrillon dans l’univers de la musique, du cinéma et des divertissements. Cela vous donnera nous l’espérons l’envie et une raison supplémentaire de vous pencher sur le très bel album que Wilhem Latchoumia a dédié à cette histoire et, bien sûr, à travers elle, à Prokofiev.