Un repértoire en constante évolution

Albums solos ou collaborations, Wilhem ne cesse d’explorer de nouvelles terres musicales et son répertoire s’enrichit année après année. A ce jour, on peut le retrouver dans un certain nombre d »albums dont la liste, n’en doutons pas, est appelée à s’accroître dans les années à venir. Dans ses albums solo les plus remarqués sur la scène musicale, on notera Impressoes, sorti il y a déjà quelque temps et Cinderella de Prokofiev, album récent datant de début 2019 . Nous en profiterons ici pour en détailler le contenu.

Zoom sur Impressoes et Cindirella

Impressoes, à la découverte des compositeurs d’Amérique Latine

Dans ce disque, Wilhem Latchoumia fait un tribut à de grands compositeurs d’Amérique Latine qui ont marqué le XXe siècle. Dans son choix de pièces, le pianiste aurait pu se contenter de marier les semblables mais il est allé, au contraire, à la recherche de musiques en apparence assez différentes. Au final et dans leur assemblage; il réussit à démontrer les secrets jeux de miroirs et une certaine complémentarité. Tout cela finit par former un tout cohérent et donner une couleur unique à cet album sorti en 2008.

« Latchoumia s’adapte à la diversité des atmosphères voulues par le compositeur. Impressionniste délicat dans les  cuatro piezas española, il devient orchestral dans les transcriptions de l’Amour sorcier et percussif dans la stravinskienne Fantasia baetica. Superbe interprétation ! » J-Marie André -Crescendo Magazine.be

Détails de l’album

Contenu & pièces : Heitor Villa-Lobos (1887 – 1959), Ciclo Brasileiro, A Prole Do Bebe (Les Poupees), As Tres Marias, Tristorosa, Camargo Mozart Guarnieri (1907 – 1993), Ponteio 30, 49 et 50, Alberto Ginastera (1916 – 1983), 3 Danzas Argentinas, Carlos Guastavino (1912 – 2000), Bailecito

Compositeur  : Mozart Camargo Guarnieri, Hector Villa-Lobos, Ginastera, Carlos Guastavino
Genre  : Piano classique d’Amérique du Sud
Date de parution  : 13 octobre 2008
Éditeur  : Sony Video Non Musicale

Cendrillon de Prokofiev, un mélange réussi de deux styles différents

Dans cet album, Wilhem Latchoumia a repris le Cinderella (Cendrillon) de Serge Prokofiev tout en suivant l’ordre du ballet et sa progression narrative. En plus de son toucher unique, pour apporter une note personnelle et originale, il a encore ajouté quatre pièces d’Henry Dixon Cowell.

Cet album a été largement salué par la critique pour son partie pris narratif autant que la richesse de son interprétation. On citera ici la belle critique qu’il a inspiré, à sa sortie, à Sophie Bourdais de Télérama:

« Wilhem Latchoumia a-t-il bénéficié de l’enchantement des fées ? Il passe d’un style à l’autre, peaufine les personnalités des protagonistes, use sans en abuser des capacités percussives du piano, crée des atmosphères changeantes au cœur même des pièces, fait des pointes sur les touches, ou cherche le son dans le fond du clavier… » Sophie Bourdais – Télérama 3610

Détails de l’album

Contenu & pièces  : Gavotte, Querelle, Aeolian Harp, The Spring Fairy, The Summer Fairy, Grasshoppers and Dragonflies, The Autumn Fairy, The Winter Fairy, Waltz: Cinderella Goes to the Ball, Passepied, Bourrée, Waltz: Cinderella and the Prince, Pas de Châle, Intermezzo, Cinderella, Orientale, Capriccio, Valse lente, Amoroso, The Fairy Bells, Banshee

Compositeur  : Sergei Sergeyevich Prokofiev, Claude Debussy
Genre  : Classique
Date de parution  : Février 2019
Éditeur  : La Dolce Volta

Pour faire bonne mesure, au sujet du thème choisi par Wilhem Latchoumia, nous vous proposons un article complet sur ce célèbre conte : Cendrillon un conte ancien plein de modernité.